Le Txotx, en langue basque, est le petit bout de bois qui bouche l’orifice par lequel le cidre sort de la barrique.

Il désigne maintenant la soirée type dans une cidrerie où chacun va remplir son verre au tonneau.

La saison du Txotx débute mi-janvier par une grande fête marquant l’ouverture du premier tonneau, réalisé par un sportif basque. Jusqu’en avril-mai, des millers de personnes se pressent pour boire et manger.

Cette tradition du Txotx vient à l’origine des marins-pêcheurs de Donostia/Saint-Sébastien qui se retrouvaient pour manger et boire du cidre quand ils ne pouvaient sortir en mer.

Plus tard, ils se regroupèrent au sein des Sociétés Gastronomiques qui envoyaient dans les cidreries de l’intérieur des « goûteurs » chargés d’acheter plusieurs milliers de litres. Ils apportaient eux-mêmes leurs plats qu’ils consommaient debout.

Puis les sidreros prirent l’habitude de leur préparer ce qui est devenu le repas traditionnel. On imagine facilement que ces séances de dégustation se terminaient dans une ambiance fort gaie. Elles inspiraient aussi les bertsolaris (comme Xenpelar ou Txirrita) qui improvisaient leurs vers aux cours de joutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *